Rénovation d’installation électrique

Si le coût peut sembler être la première question évidente, d’autres paramètres sont importants dans la rénovation d’installation électrique. Il convient de déterminer la puissance électrique et de s’informer sur les normes de sécurité à respecter. Dans le cadre de notre dossier sur les différents travaux en éléctricité, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la rénovation de ces installations.

Pourquoi rénover son installation électrique ?

Toute installation datant d’avant 1991 est qualifiée de vétuste, obligeant ainsi à la rénovation. Un particulier peut également faire rénover son installation dans le cadre des travaux de réhabilitation ou de rénovation d’habitation. Quelle que soit la raison de la rénovation, faire l’état des besoins est incontournable. Il permet notamment d’évaluer la puissance à souscrire, mais aussi de dimensionner le tableau électrique. D’abord, listez les appareils électriques comme les équipements de la cuisine, les appareils électroménagers, la télévision, le chauffage, le chauffe-eau ou encore les matériels de bricolage. Ensuite, identifiez les puissances énergétiques de chacun de ces appareils. Ces informations sont fournies dans la fiche produit ou sur l’emballage. Enfin, faites la somme des puissances dans un schéma de fonctionnement. Rappelez-vous tous les appareils ne fonctionnant pas simultanément, d’où l’importance de cette étape.

Y a-t-il des démarches préalables ?

Avant tous travaux de rénovation d’installation électrique, quelques démarches préalables sont inévitables. Le diagnostic est impératif conformément à la norme NF-C 15-100. Cette étape permet d’identifier les travaux à réaliser pour la mise aux normes de l’installation. Le bilan comprend la vérification de l’armoire électrique, de la salle de bain et de la présence de la liaison équipotentielle. Le professionnel examine la présence d’une prise de terre, des dispositifs de protection différentielle et vérifie les protections contre les surintensités.



Quelles sont les normes de sécurité ?

Une installation défectueuse ou non conforme aux normes de sécurité représente un vrai danger. Dans la rénovation d’installation électrique, la connaissance des règlementations est primordiale. Plusieurs points sont soulevés dans la norme NF –C 15-100, dont les canalisations électriques, les gaines de protection de câble, les gaines électriques, le nombre d’arrivées électriques par pièce ainsi que les protections (VMC et différentie). Des règles d’installation sont précisées comme les câbles qui ne doivent pas être disposés dans des gaines passant simplement dans les cloisons ou charpentes de portes. Dans la salle de bain ou toute pièce où il y a de l’eau, la mise en sécurité ne doit pas être négligée. L’installation dans ces pièces doit être une priorité dans la planification des travaux.

Combien coûte la rénovation d’installation électrique ?

Le coût de la rénovation varie selon plusieurs critères, dont la surface de l’habitation et de l’équipement électrique actuel. Un calcul simplifié permet d’estimer les prix des travaux. Un artisan électricien est payé entre 80 et 100 € HT de l’heure. Pour calculer le coût de la rénovation, multipliez la surface de votre habitation par le salaire horaire du professionnel. Pour faire simple, voici la formule : surface en m² X 80 ou 100 €. La TVA en vigueur dans la rénovation est de 7%.

Autour du même sujet

Les travaux d'installation
Entretenir son réseau électrique
Le dépannage électrique

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter